LA SOCIÉTÉ D'ORNITHOLOGIE

DE  LANAUDIÈRE

 

         ACCUEIL

     

 NOUS REJOINDRE

  Site d'Observation des Rapaces de Lanaudière (SORL)

 

   
 

 

 

LOCALISATION

 

 

 

DÉCOMPTES

2008-2014

 

 

 

DÉCOMPTES

2008-2015

 

DÉCOMPTES

2008-2016

 

 

 

Petite histoire

En octobre 2007, des membres de la SOL découvrent à Rawdon un site démontrant un certain potentiel visuel pour observer la migration des rapaces. Situé sur les contreforts du Piedmont, à proximité d’une ligne de pylônes électriques, le site est accessible à l’année. Avril – mai, au printemps et septembre – octobre, à l’automne, représentent les meilleures périodes pour observer la migration de plusieurs espèces de rapaces diurnes.


Localisation du SORL

 

On atteint le site depuis l’espace vacant situé  face au numéro civique 2908, montée Hamilton, Sainte-Julienne. La montée Hamilton relie les routes #346 et #337 qu'on emprunte depuis Saint-Jacques ou Rawdon selon la route de provenance. Après avoir stationné son véhicule de façon sécuritaire - de ce côté-ci du câble d’acier, on doit être attentif car l’accès au site est situé à droite du boisé que l’on doit contourner – ne pas emprunter le chemin des camions-  afin de se retrouver sur un espace dégagé avec vue imprenable sur les rapaces qui migrent du nord en automne et du sud au printemps.

 

 

 

P.S. Le SORL est situé en terrain privé et les membres de la SOL ont obtenu l'autorisation d'occuper un endroit précis sur ce site pour l'observation des rapaces. 

 

 

Recommandations: Garer son véhicule comme illustré (photo) afin de ne pas gêner le passage éventuel des camions et laisser sous son pare-brise un carton révélant votre statut d'observateur d'oiseaux ou votre appartenance à une société  d'ornithologie

 


Une route de migration qui se confirme

 

Le décompte automnal des rapaces en migration incite les observateurs postés au SORL à tenir compte de la force et de la direction des vents, mais également des corridors de migration notés tant du côté nord que du côté sud du site d’observation.

  

La plupart des autres décomptes de rapaces réalisés au Québec ont lieu en bordure du corridor fluvial. Le SORL semble faire exception à la règle, pour l’instant, en étant situé sur un corridor de migration qui traverse l’intérieur des terres et va rejoindre les régions plus au sud.  

 

En plus des oiseaux de proie, plusieurs espèces de passereaux tels le Merle d’Amérique et le Geai bleu migrent souvent en « vol groupé ». On constate notamment que le Merle d’Amérique migre principalement à la mi-octobre : 12-10-2012 (550 individus), 19-10-2014 (720 individus), 16-10-2015 (568 individus), alors que la migration du Geai bleu se fait principalement dans la deuxième partie de septembre: 13-09-2014 (525 individus), 25-09-2015 (510 individus

 

Au fil des années, ces migrations massives incitent à conclure que le SORL est probablement situé dans un corridor migratoire relativement achalandé de Lanaudière.

 


Pourquoi le SORL?

 

Le SORL se trouve dans le Piedmont dans la région Lanaudière.

 

Ce contrefort précambrien se distingue des Laurentides proprement dites par son élévation graduelle jusqu'à 300 m. Il dévie vers le haut les vents de la plaine qui circulent dans le couloir des basses-terres du Saint-Laurent. Les rapaces semblent profiter de ces courants ascendants fortement recherchés en migration et qu’ils décèlent en survolant le Piedmont.

 


 

DÉCOMPTE 2008-2014

SITE D’OBSERVATION DES RAPACES DE LANAUDIÈRE (SORL)

Cliquez sur les photos pour agrandir


DÉCOMPTES 2008–2014

MIGRATIONS AUTOMNALES

 

Espèces

Codes

2008

2009

2011

2012

2013

2014

Nb hres obs.

 

51

37

35

156

234

256

Nb de jours

 

 

 

 

31

49

58

 

 

 

 

 

 

 

 

Urubu à tête rouge

URTR

40

49

46

266

351

441

Pygargue à tête blanche

PYTB

3

3

6

34

41

66

Aigle royal

AIRO

4

0

3

8

23

29

Balbuzard pêcheur

BAPE

3

10

5

38

29

67

Busard Saint-Martin

BUSM

4

0

0

6

6

18

Épervier brun

EPBR

16

28

15

149

90

234

Épervier de Cooper

EPCO

1

2

1

4

5

2

Autour des palombes

AUPA

1

12

9

31

41

58

Buse à épaulettes

BUEP

3

3

1

10

15

19

Petite Buse

PEBU

78

60

0

422

122

806

Buse à queue rousse

BUQR

52

72

125

627

702

885

Buse pattue

BUPA

3

2

1

21

11

4

Crécerelle d’Amérique

CRAM

0

1

7

43

32

53

Faucon émerillon

FAEM

1

4

3

2

3

1

Faucon gerfaut

FAGE

0

0

1

0

2

0

Faucon pèlerin

FAPE

1

2

0

1

2

3

Épervier sp.

SP 

1

12 

13 

11

Buse sp.

SP 

9

6

39 

23

Faucon sp.

SP 

 

 

 

 

 

1

Rapaces sp.

SP 

11

6

12 

18 

24

TOTAL

N= 16 espèces

231

(N=14)

263

(N=13)

229

(N=13)

1725

(N=15)

1515

(N=16)

2745

(N=15)

N.B. : Année 2010 : Statistiques trop peu représentatives pour établir des comparaisons.

 

AUTOMNE 2012

1er septembre au 14 novembre, 156 heures échelonnées sur 31 jours dont 50 % de 6 heures ou plus. 3 observateurs assurant alternativement l’entièreté des présences.

 

Faits marquants 2012

11 septembre avec 357 rapaces dont 244 Petites Buses, 5 journées au-delà de 95 rapaces; Buse à queue rousse avec 77 individus (23 octobre), espèce devenant peu à peu la « Reine » du SORL!

 

AUTOMNE 2013

23 août au 24 novembre, 49 jours pour un cumulatif de 234 heures d’observation. Les 16 espèces d’oiseaux de proie diurnes ont été vues, une première au SORL, pour un total de 1515 individus. 3 observateurs assurant alternativement la totalité des présences.

 

Faits marquants 2013

23 octobre : 155 rapaces dont 125 Buses à queue rousse; 19 novembre : 13 Pygargues à tête blanche et 4 Aigles royaux. Octobre est le «mois du SORL-2013» avec 987 rapaces dont 599 Buses à queue rousse (85% du total saisonnier de l’espèce). La Buse à queue rousse avec 702 individus représente donc près de 50% des migrateurs de la saison. Mention particulière aux 41 Pygargues à tête blanche et 23 Aigles royaux; 83% de ces 2 espèces ont migré après le 12 octobre.

 

AUTOMNE 2014 

L’automne 2014 s’avère la période migration la plus fructueuse en terme de passages des oiseaux de proie au Site d’observation des rapaces de Lanaudière (SORL) et ce depuis 2008. Pas moins de 2745 rapaces ont survolés le site au cours de l’automne 2014.

 

Faits marquants 2014

250 Urubus à tête rouge en septembre dont 28 les 15 et 16 septembre; 113 Éperviers bruns en octobre dont 33 le 1er octobre et 26 le 9 octobre; 801 Petites Buses en septembre dont 420 le 12 septembre (133 entre 12 h 00 et 13 h 00); 791 Buses à queue rousse en octobre dont 152 le 20 octobre (71 de 13 h 00 à 14 h 00) et 94 le 21 octobre.

 

QUELQUES CHIFFRES

La Buse à queue rousse a encore défendu son titre de grande championne toute catégorie au SORL en 2014 avec 885 représentants tant adultes que juvéniles. Elle était toutefois « chauffée » de près par la Petite Buse qui a placé 806 individus sur la ligne de passage du SORL; une belle compétition au plus grand plaisir des observateurs. Le nombre important et la progression constante des mentions des Buses à queue rousse depuis 2012 confirment l’utilisation de ce couloir migratoire pour cette espèce.

 

La Petite Buse, affichant des statistiques fluctuantes et inégales pour la même période, utilise probablement tout autant la route migratoire du SORL. Sa migration sur une courte période et son passage très haut dans le ciel sont les principaux éléments  pouvant expliquer cette fluctuation. Ce vol caractéristique en haute altitude rend la Petite Buse souvent difficile à voir par l’observateur.

 

Les statistiques de l’Urubu à tête rouge – 441 individus -, montrent bien que la population de cette espèce est en progression au Québec.

 

Le nombre de Pygargues à tête blanche et d’Aigles royaux est supérieur à celui des années précédentes. Il faut toutefois mentionner que le nombre d’heures d’observation de l’automne 2014 est supérieur à celui de 2013, la deuxième meilleure année en ce qui concerne ces espèces.

 

La Crécerelle d’Amérique a été observée 53 fois en 2014 comparativement aux 32 mentions de 2013. Les 43 mentions de 2012 témoignent d’une certaine constance.

 

19 Buses à épaulettes en 2014, comparativement à 15 en 2013, ont été recensées au SORL.

 

Le Faucon émerillon, relativement présent dans la région, n’a été observé qu’une seule fois lors de la migration de 2014 et 3 fois en 2013. Mentionné comme nicheur potentiel dans 60% du territoire de Lanaudière (davantage que la Buse à queue rousse), son trajet migratoire demeure une énigme; longerait-il davantage les rives du Saint-Laurent?

 

Aucun Faucon gerfaut n’a survolé le SORL en 2014 alors que 2 individus l’ont fait en 2013.

 

DONNÉES MENSUELLES

AUTOMNE 2014

Espèces

Code

Août

Sept.

Oct.

Nov.

Déc.

Total

Nb hres obs.

 

9 h 15

100 h 10

110 h

30 h 30

6 h 15

256 h

Nb de jours

 

3

18

23

12

2

58

 

 

 

 

 

 

 

 

Urubu à tête rouge

URTR

20

250

171

0

 

441

Pygargue à tête blanche

PYTB

4

28

19

13

2

66

Aigle royal

AIRO

 

6

16

5

2

29

Balbuzard pêcheur

BAPE

 

48

19

0

 

67

Busard Saint-Martin

BUSM

6

3

9

0

 

18

Épervier brun

EPBR

3

118

113

0

 

234

Épervier de Cooper

EPCO

 

1

1

0

 

2

Autour des palombes

AUPA

1

38

19

0

 

58

Buse à épaulettes

BUEP

8

5

6

0

 

19

Petite Buse

PEBU

4

801

1

0

 

806

Buse à queue rousse

BUQR

3

82

791

7

2

885

Buse pattue

BUPA

 

0

4

0

 

4

Crécerelle d’Amérique

CRAM

1

35

17

0

 

53

Faucon émerillon

FAEM

 

1

0

0

 

1

Faucon gerfaut

FAGE

 

 

 

0

 

0

Faucon pèlerin

FAPE

 

3

0

0

 

3

Épervier sp.

SP 

2

8

1

0

 

11

Buse sp.

SP 

1

16

6

0

 

23

Faucon sp.

SP 

 

1

0

0

 

1

Rapaces sp.

SP 

3

9

12

0

 

24

TOTAL

 

 

56

 

1453

1205

21

6

2745

N= 15 espèces

UNE MIGRATION D’AUTOMNE MÉMORABLE.

 

La migration des oiseaux de proie au cours de l’automne 2014 s’est avéré l’une des plus productives de la courte histoire du Site d’observation des rapaces de Lanaudière (SORL).

 

Un coup d’œil attentif au tableau qui précède permettra de dégager quelques tendances marquantes et d’établir une chronologie de migration chez quelques espèces. Dans un premier survol, on remarque immédiatement que le mois de septembre domine au niveau des mentions chez les rapaces diurnes migrateurs. Une explication rapide saute aux yeux pour expliquer cet état de fait : le passage de 801 Petites Buses durant ce mois.

 

La Buse à queue rousse a survolé le site 791 fois en octobre, de quoi satisfaire les observateurs les plus blasés. De ce fait, elle a conservé son titre de reine du SORL et méritée qu’on lève un verre de pétillant en son honneur le jour où cette espèce a battu son propre record de 702 individus établit en 2013.

 

Par ailleurs, comme le révèlent les chiffres, les Urubus à tête rouge ont pris la direction du sud en plus grand nombre en septembre (250), bien qu’un nombre respectable d’individus (171) aient préféré attendre en octobre.

 

L’Épervier brun s’est donné en spectacle surtout en septembre et octobre; aucun individu en novembre.

 

Autres belles surprises du mois de septembre : le Balbuzard pêcheur et l’Autour des palombes; respectivement 48 et 38 individus de chacune des espèces ont glissé majestueusement au-dessus de nos têtes.

 

Le Pygargue à tête blanche a fait le plaisir des observateurs tout au long de l’automne avec 66 passages, mais surtout en septembre avec 28 individus.

 

La Crécerelle d’Amérique a également choisi le mois de septembre (35) pour glisser vers des cieux plus cléments.

Pour les observateurs frigorifiés, le passage de l’Aigle royal s’avère le stimulant indispensable pour tenir le coup tard en saison. Au cours de l’automne 2014, cette espèce a su entretenir la flamme des observateurs jusqu’en décembre avec un total de 29 individus, ce qui est remarquable pour un site d’observation situé à l’intérieur des terres.

 

Conclusions 

Si de multiples interprétations peuvent être avancées à partir des observations, parfois étonnantes, de certaines espèces, il faut toutefois user de prudence dans l’analyse d’un quelconque bilan global, principalement à cause de la grande fluctuation au niveau des périodes et du nombre d’heures d’observation compilées annuellement. Il faut également se rappeler que depuis 2007, le SORL a « déménagé » trois fois. Depuis l’automne 2009, le site se trouve à environ 1500 mètres au sud des deux premiers postes d’observation, tout en demeurant dans la même trajectoire migratoire.

 

Bernard Dugas, Marcel Harnois, Serge Dupré, Pierrette Gaudet


DÉCOMPTES 2008-2015

SITE D’OBSERVATION DES RAPACES DE LANAUDIÈRE (SORL)

cliquez sur les photos pour agrandir

DÉCOMPTES ANNUELS 2008–2015

MIGRATIONS AUTOMNALES

Espèces

Codes

2008

2009

2011

2012

2013

2014

2015

Nb d’heures d’observation

 

51

37

35

156

234

256

336

Nb de jours

 

 

 

 

31

49

58

78

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Urubu noir

URNO

0

 0

 0

0

 0

0

1

Urubu à tête rouge

URTR

40

49

46

266

351

441

720

Pygargue à tête blanche

PYTB

3

3

6

34

41

66

90

Aigle royal

AIRO

4

0

3

8

23

29

43

Balbuzard pêcheur

BAPE

3

10

5

38

29

67

66

Busard Saint-Martin

BUSM

4

0

0

6

6

18

10

Épervier brun

EPBR

16

28

15

149

90

234

201

Épervier de Cooper

EPCO

1

2

1

4

5

2

10

Autour des palombes

AUPA

1

12

9

31

41

58

35

Buse à épaulettes

BUEP

3

3

1

10

15

19

27

Petite Buse

PEBU

78

60

0

422

122

806

1611

Buse à queue rousse

BUQR

52

72

125

627

702

885

459

Buse pattue

BUPA

3

2

1

21

11

4

15

Crécerelle d’Amérique

CRAM

0

1

7

43

32

53

49

Faucon émerillon

FAEM

1

4

3

2

3

1

4

Faucon gerfaut

FAGE

0

0

1

0

2

0

0

Faucon pèlerin

FAPE

1

2

0

1

2

3

15

Épervier sp.

SP 

1

12 

13 

11

4

Buse sp.

SP 

9

6

39 

23

13

Faucon sp.

SP 

 

 

 

 

 

1

1

Rapaces sp.

SP 

11

6

12 

18 

24

9

TOTAL

N= 17 espèces

231

(N=14)

263

(N=13)

229

(N=13)

1725

(N=15)

1515

(N=16)

2745

(N=15)

3383

(N=16)

N.B. : Année 2010 : Statistiques trop peu représentatives pour établir des comparaisons.

Observateurs : Bernard Dugas, Serge Dupré, Marcel Harnois, Pierrette Gaudet.

Compilation : Serge Dupré.

 DONNÉES MENSUELLES

MIGRATION AUTOMNE 2015

Espèces

Code

Août   

Sept.

Oct.

Nov.

Total

 

Nb hres obs.

 

13 h 30

115 h1

130 h

77 h 30

336 h 15

 

 

 

 

 

 

 

Urubu noir

URNO

 

 

 

1

1

Urubu à tête rouge

URTR

22

350

348

0

720

Pygargue à tête blanche

PYTB

1

45

24

20

90

Aigle royal

AIRO

0

6

22

15

43

Balbuzard pêcheur

BAPE

1

63

2

0

66

Busard Saint-Martin

BUSM

1

4

4

1

10

Épervier brun

EPBR

3

124

74

0

201

Épervier de Cooper

EPCO

0

4

5

1

10

Autour des palombes

AUPA

3

13

11

8

35

Buse à épaulettes

BUEP

2

15

5

5

27

Petite Buse

PEBU

2

1608

1

0

1611

Buse à queue rousse

BUQR

1

50

266

142

459

Buse pattue

BUPA

0

0

4

11

15

Crécerelle d’Amérique

CRAM

3

45

1

0

49

Faucon émerillon

FAEM

0

2

2

0

4

Faucon gerfaut

FAGE

0

0

0

0

0

Faucon pèlerin

FAPE

0

12

3

0

15

Épervier sp.

« SP »

0

4

0

0

4

Buse sp.

« SP »

3

5

4

1

13

Faucon sp.

« SP »

0

0

1

0

1

Rapaces sp.

« SP »

0

7

2

0

9

TOTAL

Mentions

Espèces

42

2357

779

205

3383

N=16

 

Compilation : Serge Dupré.

AUTOMNE 2015

L’automne 2015 s’avère la période migration la plus fructueuse en terme de passages des oiseaux de proie diurnes au Site d’observation des rapaces de Lanaudière (SORL) et ce depuis 2008. Pas moins de 3383 oiseaux de proie ont survolés le site au cours de l’automne 2015.

 

Un coup d’œil attentif au tableau qui précède permettra de dégager quelques tendances marquantes et d’établir une chronologie de migration chez quelques espèces. Dans un premier survol, on remarque immédiatement que le mois de septembre domine au niveau des mentions chez les rapaces migrateurs. Une donnée saute rapidement aux yeux pour expliquer cet état de fait : le passage de 1608 Petites Buses durant ce mois.

Au SORL, au fil des années, la période du 8 au 15 septembre peut dorénavant être proclamée «semaine de la Petite Buse» : 8 au 15septembre 2014 = 80% des individus observés au cours de la saison; 8 au 15 septembre 2015= 64%; 8 au 15 septembre 2016= 94%

Passereaux

Comme les années précédentes, la migration massive de certaines espèces de  passereaux fut notable. Près de 1600 Merles d’Amérique et quelques 625 Geais bleus furent observés au cours de l’automne 2016, presque essentiellement  entre la mi-septembre et la mi-octobre.


OBSERVATIONS MARQUANTES EN 2015

 

Depuis ses débuts, le SORL a vu défiler les 16 espèces de rapaces diurnes qui nichent au Québec. Le 20 novembre, quinze (15) espèces avaient déjà été vues. Or, à la surprise générale des observateurs qui attendaient/espéraient le Faucon gerfaut, un Urubu noir survola lentement le site devenant de ce fait le migrateur «inusité» et inespéré d’une saison automnale déjà bien remplie. Il s’agissait de la 2e mention à vie dans Lanaudière pour l’Urubu noir, espèce toujours non-nicheuse au Québec.

 

L'observation de 43 Aigles royaux et de 90 Pygargues à tête blanche s’est également avérée un événement marquant chez les observateurs présents presque quotidiennement au SORL.

 

Les 1611 Petites Buses observées au cours des trois mois d’l’automne 2015 représentent le double des 806 mentions de 2014, une première pour cette espèce au SORL.

 

Autre observation étonnante, l’augmentation marquée de l’Urubu à tête rouge : 279 individus de plus qu’en 2014 (441) ont été notés, pour un total de 720 en 2015. On note également un nombre équivalent d’individus en septembre et octobre; le dernier Urubu tête rouge ayant été observé aussi tard que le 27 octobre 2015.

 

La Buse à queue rousse dominait le palmarès des oiseaux de proie en migration au SORL, et ce depuis 2008; elle à été détrônée en 2015 par la Petite Buse.

 

Les passages de l’Épervier brun ont connu une légère baisse : 201 individus comparativement à 234 pour 2014.

 

Le Faucon pèlerin s’est manifesté à 15 reprises en 2015, tandis que sa présence avait été notée seulement à 3 reprises en 2014.

 

Quatre Faucons émerillons en 2015 en regard d’un seul individu en 2014 ont été observés au SORL.

 

Bon an mal an, la Crécerelle d’Amérique qui a survolé les responsables du décompte une cinquantaine de fois, démontre une certaine stabilité des effectifs sur ce corridor de migration, tout comme le Balbuzard pêcheur, qui s’est présenté 67 fois en 2014 et 66 fois en 2015.

 

La Buse pattue (15) en migration a été observée plus tôt au SORL et en plus grand nombre que l’année précédente (4).

OBSERVATIONS HEBDOMADAIRES

DES RAPACES DIURNES EN MIGRATION AU SORL

Septembre, octobre, novembre 2015

 

 

Par : Bernard Dugas, Marcel Harnois, Serge Dupré, Pierrette Gaudet   

 


DÉCOMPTES 2008-2016

SITE D’OBSERVATION DES RAPACES DE LANAUDIÈRE (SORL)

DÉCOMPTES  ANNUELS 2008–2016

MIGRATIONS AUTOMNALES

Espèces

2008

2009

2011

2012

2013

2014

2015

2016

Nb hres obs.

51

37

35

156

234

256

336

378

Nb de jours

 

 

 

31

49

58

77

74

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Urubu noir

 

 

 

 

 

 

1

0

Urubu à tête rouge

40

49

46

266

351

441

720

526

Pygargue à tête blanche

3

3

6

34

41

66

90

144

Aigle royal

4

0

3

8

23

29

43

52

Balbuzard pêcheur

3

10

5

38

29

67

66

63

Busard Saint-Martin

4

0

0

6

6

18

10

35

Épervier brun

16

28

15

149

90

224

201

250

Épervier de Cooper

1

2

1

4

5

2

10

8

Autour des palombes

1

12

9

31

41

68

35

30

Buse à épaulettes

3

3

1

10

15

19

27

15

Petite Buse

78

60

0

422

122

806

1611

1755

Buse à queue rousse

52

72

125

627

702

885

459

476

Buse pattue

3

2

1

21

11

4

15

21

Crécerelle d’Amérique

0

1

7

43

32

53

49

134

Faucon émerillon

1

4

3

2

3

1

4

9

Faucon gerfaut

0

0

1

0

2

0

0

0

Faucon pèlerin

1

2

0

1

2

3

15

3

Épervier sp.

« 1 »

« 3 »

« 1 »

« 12 »

« 13 »

11

4

10

Buse sp.

« 9 »

« 6 »

« 2 »

« 39 »

« 6 »

23

13

6

Faucon sp.

 

 

 

 

 

1

1

0

Rapaces sp.

« 11 »

« 6 »

« 3 »

« 12 »

« 18 »

24

9

22

TOTAL 17 espèces                 

231

  (N=14)

263

(N=13)

229

(N=13)

1725

(N=15)

 

1515

(N=16)

 

2745

(N=15)         

3383

(N-16)

3559

(N-15)

Année 2010 : Statistiques trop peu représentatives pour établir des comparaisons.

 

Observateurs : Bernard Dugas, Serge Dupré, Marcel Harnois, Pierrette Gaudet.

Collaborateurs : Roger Turgeon, Richard Piché

  

 

DONNÉES MENSUELLES

MIGRATION AUTOMNE 2016

Espèces

Code

Août

Sept.

Oct.

Nov.

Déc.

Total

 

Nb hres obs.

 

3h

15m 

157h 40m

120h

 85h

45m

11h 30m

378h

40m

Urubu noir

URNO

0

0

0

0

0

0

Urubu à   rouge

URTR

1

329

196

0

0

526

Pygargue à tête blanche

PYTB

2

77

29

20

16

144

Aigle royal

AIRO

0

6

28

14

4

52

Balbuzard pêcheur

BAPE

1

57

 5

0

0

63

Busard Saint-Martin

BUSM

0

13

19

3

0

35

Épervier brun

EPBR

2

190

58

0

0

250

Épervier de Cooper

EPCO

0

4

4

0

0

8

Autour des palombes

AUPA

0

10

15

4

1

30

Buse à épaulettes

BUEP

0

12

3

0

0

15

Petite Buse

PEBU

0

1755

0

0

0

1755

Buse à queue rousse

BUQR

0

202

258

13

3

476

Buse pattue

BUPA

0

0

13

8

0

 21

Crécerelle d’Amérique

CRAM

1

120

13

0

0

134

Faucon émerillon

FAEM

0

2

  6

1

0

9

Faucon gerfaut

FAGE

0

0

  0

0

0

0

Faucon pèlerin

FAPE

0

3

  0

0

0

3

Eperviers sp.

   SP

1

6

  3

0

0

10

Buses sp

   SP

0

5

  1

0

0

6

Faucons sp

   SP

0

0

  0

0

0

0

Rapaces sp

   SP

0

12

  8

2

0

22

TOTAL

N= 17 espèces

8

 

2803              

659

65

24

3559

Observateurs : Bernard Dugas, Serge Dupré, Marcel Harnois, Pierrette Gaudet

Collaborateurs : Roger Turgeon, Richard Piché

2016, UNE ANNÉE RECORD !

Le décompte des oiseaux de proie au SORL, au cours de l’automne 2016, fut certes l’un des plus gratifiants pour les observateurs présents sur le site. Le tableau qui suit témoigne des nombreuses occasions de fêter, lesquelles furent soulignées un verre à la main par les Sorliens !

ESPÈCES OBSERVÉES

Records d’individus observés

au cours des années précédentes

Nombre de mentions

AUTOMNE 2016

Pygargue à tête blanche

90     (2015)

144 

Aigle royal

43     (2015)

52

Busard Saint-Martin

18     (2014)

35

Épervier brun

234   (2014)

250

Petite Buse

1611 (2015)

1755

Crécerelle d’Amérique

53     (2014)

134

 


MENTIONS HEBDOMADAIRES 2014 , 2015, 2016

PETITE BUSE

Au SORL, au fil des années, la période du 8 au 15 septembre peut dorénavant être proclamée «semaine de la Petite Buse» : 8 au 15septembre 2014 = 80% des individus observés au cours de la saison; 8 au 15 septembre 2015= 64%; 8 au 15 septembre 2016= 94%

 

Passereaux

 

Comme les années précédentes, la migration massive de certaines espèces de  passereaux fut notable. Près de 1600 Merles d’Amérique et quelques 625 Geais bleus furent observés au cours de l’automne 2016, presque essentiellement  entre la mi-septembre et la mi-octobre.

 

 

Par : Bernard Dugas, Marcel Harnois, Serge Dupré, Pierrette Gaudet

 

 

Retour à la page d'accueil